Cambodge : le salaire des ouvrières augmenté


Message de Peuples Solidaires : En France, vous avez été plus de 24 000 à signer notre Appel Urgent en soutien aux ouvrières cambodgiennes du textile. Votre mobilisation a fortement renforcé le poids de la campagne mondiale de solidarité visant à faire pression sur le gouvernement et les grandes entreprises. Bilan de l’action : le montant du salaire minimum mensuel passe de 100 $ à 128 $. Comparé au point de départ, il s’agit d’un progrès non négligeable. Pour autant, l’augmentation reste insuffisante pour permettre aux ouvrières, qui demandaient une hausse à 177 $, de sortir de la pauvreté.

La réponse des marques

Les marques internationales qui se fournissent au Cambodge ont une influence considérable sur le gouvernement et les employeurs locaux. Au lendemain même de la journée mondiale d’action, ces multinationales ont publiquement pris position en faveur d’un salaire minimum vital, en particulier H&M, l’un des premiers clients de l’industrie textile du pays, ciblé par notre Appel Urgent. Néanmoins, les multinationales ne se sont prononcées sur aucun montant, ce qui réduit la portée de leur déclaration.

La réaction des organisations locales

A l’annonce des décisions gouvernementales, les organisations qui représentent les ouvrières ont unanimement rappelé qu‘il est impossible de vivre dignement au Cambodge avec un salaire de 128 $. La mobilisation locale et internationale reste donc de mise.

Vous pouvez lire cet article en ligne ici

Cet article est du 24 décembre dernier mais il permet d’illustrer le moment de réflexion et d’échange sur le travail décent et le salaire vital, notamment celui des femmes. Il sera proposé par Artisans du Monde Rouen, en lien avec le Collectif Éthique sur l’Étiquette, lundi 23 mars à  18h30 à la boutique. Vous pouvez aussi retrouver ces infos sur notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *